Sélectionner une page

 Formidable démonstration de force du team Yoshimura SERT Motul qui s’impose aux 24 Heures Motos 2021 après un parcours sans faute. 

 La Suzuki championne du monde en titre n’a pas manqué le premier rendez-vous de la saison 2021. C’est à l’issue d’une véritable démonstration de force que l’équipe franco-japonaise s’est imposée ce week-end sur le circuit Bugatti au Mans à l’occasion des 24 Heures Motos. 

Dès les séances d’essais qualificatifs, la Suzuki GSX-R1000R #1 avait déjà dévoilé un grand potentiel, en s’adjugeant le deuxième meilleur temps. Une fois engagée en course, elle va confirmer sa compétitivité en jaillissant littéralement de la grille et en réalisant le holeshot entre les mains de Gregg Black, grand spécialiste des départs canons. 

Les premières heures de course sont marquées par une lutte acharnée pour la première place. Le team Yoshimura SERT Motul ne va jamais relâcher son effort et réussit à creuser l’écart en mettant la pression sur son principal adversaire. 

Dès lors solidement installée aux commandes de l’épreuve, la Suzuki empoche logiquement le bonus de 10 points accordé au leader à la 8e heure de course. 

Les trois pilotes Gregg Black, Xavier Siméon et Sylvain Guintoli maintiennent leur rythme très élevé durant toute la nuit tandis que l’équipe technique assure des interventions très rapides lors des arrêts au stand. La concurrence a beau redoubler d’effort, la Suzuki domine toujours les débats. 

En tête depuis la troisième heure de course, l’équipe franco-japonaise ne va commettre aucune erreur et conclut cette course parfaite par une brillante victoire, avec pas moins de 8 tours d’avance sur le deuxième ! 

Au cumul des bonus accordés aux qualifications puis à 8 et 16 heures de course, ajoutés aux 40 points de la victoire, l’équipe Yoshimura SERT Motul repart du circuit Bugatti avec un total de 64 points. 

Largement en tête du classement provisoire du championnat du monde FIM EWC 2021, la Suzuki se présentera avec le statut de favorite au départ du deuxième round de la saison, qui se déroulera le 17 juillet avec les 12 Heures d’Estoril (Portugal). 

Damien Saulnier – team manager SERT 

“ Suzuki renoue avec la victoire au Mans, une course mythique, c’est une satisfaction immense. Nous sommes au début d’une grande aventure avec Yoshimura et notre association fonctionne déjà à merveille ! L’expérience de Yoshimura sur les courses de 8 heures et celle sur SERT sur les courses de 24 heures font que nous pouvons être rapides et endurants. Le package fonctionne aussi grâce au travail de développement de Suzuki, à la qualité des pneus Bridgestone et bien sûr à l’homogénéité de nos pilotes. » 

Yohei Kato – directeur technique Yoshimura 

“ C’est une victoire pour Yoshimura, pour le SERT mais aussi pour Suzuki. C’est un honneur de représenter cette marque et une grande responsabilité. Nous avions de la pression sur les épaules mais le succès au 24 Heures Motos du Mans récompense notre travail. Nous avions beaucoup travaillé en amont pour préparer la course et toute l’équipe était impatiente de voir le résultat. Cette belle victoire a donc une grande importance. Le SERT nous a donné le numéro 1, le but est clairement de le garder en 2021 sur ce championnat très relevé et valorisant. » 

Gregg Black 

« Je cours depuis des années après une victoire au Mans. La voilà enfin ! Je suis vraiment content et je remercie toute l’équipe pour son excellent travail pendant toute la semaine. En EWC, on trouve aujourd’hui une concurrence très relevée. A l’entame de cette saison, nous nous demandions où nous allions nous situer. Mais dès les essais, l’équipe a prouvé qu’elle était dans le coup. Le travail effectué par chacun pendant l’hiver paie tout de suite. De plus, l’entente est parfaite avec mes coéquipiers. En Endurance, c’est un atout majeur. » 

Xavier Siméon 

« Mon père a été pilote au SERT il y a quelques années. Cette victoire a donc une saveur particulière pour moi car c’est la seule course qui manquait à son palmarès. Je suis très heureux de cette victoire et de cette course sans aucun problème. Mais le championnat ne fait que débuter. Il y a d’autres courses au programme. Gregg Black a gagné le Bol d’or l’année dernière, j’espère que nous allons rééditer l’exploit cette année. J’espère aussi qu’en 2022 on pourra ajouter Spa au palmarès du team. » 

Sylvain Guintoli 

« La collaboration entre le SERT et Yoshimura porte déjà ses fruits. Ce sont des entités avec lesquelles j’ai déjà travaillé par le passé et nous nous entendions très bien. Ces forces sont aujourd’hui réunies et l’association fonctionne parfaitement bien. Avec Gregg et Xavier, nous sommes engagés pour gagner. Et ici au Mans, nous avons réalisé une course presque parfaite. C’est comme un rêve qui devient réalité !