admin 10 mars 2011



Gregg Black, le pilote du Nord Charente, vient de vivre des semaines éprouvantes. Loin de l’asphalte des circuits, c’est dans les couloirs feutrés des teams que son avenir s’est joué, il y a seulement quelques jours.

A 22 ans, le motard qui réside à Hiesse, avait réussi (avec ses coéquipiers, le Suisse Grégory Junod et le Belge Olivier Depoorter) une belle performance l’an passé. La troisième marche du podium des 24 heures du Mans (en avril) une quatrième place au Bol d’Or (en septembre), quelques belles performances au Quatar ou à Albacete (Espagne) notamment, lui avaient valu de mener la Suzuki à la quatrième place du championnat du Monde d’endurance.

Pilote officiel du RAC 41, un petit team au grand coeur, dirigé par Arnauld Larose, sa performance n’en était que plus remarquable. Un palmarès qui n’a pas manqué de séduire les responsables de Yamaha et de Michelin, qui se proposaient alors d’intégrer cette petite équipe dans leur giron.

La mort subite lors d’un accident d’avion d’Arnaud Larose, en février dernier, a tout remis en question. Le RAC 41, privé de son boss charismatique, a décidé de rompre avec la compétition. L’histoire aurait pu s’arrêter là.

Avec BK Maco Racing

Mais, Christophe Guyot, le patron du GMT 94 (Team officiel Yamaha), ne pouvait pas se résoudre à laisser de talentueux pilotes sur le bord des pistes. Grâce au soutien de Yamaha France, il s’est donc tourné vers l’équipe BK Maco Racing, une équipe slovaque qui bénéficie du soutien de Yamaha Europe et de Dunlop, pour la convaincre de faire confiance à Gregg Black et Grégory Junod. Banco. Les contrats ont été signés la semaine dernière pour la totalité du championnat du monde 2011.

«C’est ce qui pouvait nous arriver de meilleur. L’objectif d’Arnaud Larose était de nous faire intégrer un team usine. C’est chose faite. Le RAC 41 était une étape, il va ainsi continuer à vivre puisque trois de ses mécaniciens nous rejoignent. De plus, nous allons rouler avec des Dunlop qui ont fait leurs preuves», savoure le Charentais.

Les 29 et 30 mars, Gregg Black et Grégory Junod seront Magny Cours pour les essais pré-Bol d’Or. Ils seront accompagnés d’un troisième coéquipier : Jason Pridmore un pilote américain expérimenté. Parallèlement au championnat du monde, Gregg Black participera, avec BK Maco, aux championnats Alpeadriatico. Une série de courses de sprint qui ont valeur de championnat d’Europe. « Cela va constituer un bon entraînement pour la suite du mondial d’endurance», se réjouit-il.

Le premier test en vraie grandeur aura lieu les 10 et 11 avril prochains lors du Bol d’Or à Magny-Cours.

Source: http://www.charentelibre.fr/2011/03/10/black-sur-yamaha-pour-le-mondial-d-endurance,1025038.php

Partager sur:
  • Print
  • Google Bookmarks
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • email
  • del.icio.us
  • MySpace
  • RSS

Un commentaire sur “Interview de Gregg Black dans la charente libre”

    google sheet
    18 février 2019 à 15 h 17 min

    google sheet

    […]just beneath, are numerous totally not associated web pages to ours, even so, they’re surely really worth going over[…]

  • SERT
  • Suzuki
  • DUNLOP
  • FFM
  • IXON
  • LS2
  • SIDI
  • So Good
  • DAFY
  • Voltéo
  • RENON
  • Virus
  • 2Ride
  • Harmand
  • HLV16
  • Vvm
  • Delage
    • SERT
    • Suzuki
    • DUNLOP
    • FFM
    • IXON
    • LS2
    • SIDI
    • So Good
    • DAFY
    • Voltéo
    • RENON
    • Virus
    • 2Ride
    • Harmand
    • HLV16
    • Vvm
    • Delage